Comment récupérer son permis de conduire après une annulation ou une suspension ?

La voiture reste l’un des moyens de déplacement les plus utilisés surtout en région urbaine. Cependant, la  conduite de voiture n’est possible que lorsqu’on détient un permis de conduire. Mais à la suite de certaines situations malencontreuses, le permis de conduire peut être annulé ou suspendu. Il revient alors au chauffeur de suivre  une procédure afin de pouvoir récupérer son permis. Le présent article donne des pistes pour récupérer son permis de conduire annulé ou suspendu.

Annulation ou suspension de permis de conduire : les motifs possibles

L’annulation ou la suspension d’un permis de conduire est une sanction judicaire prononcée par un juge suite à des infractions au Code de la route. Cette sanction a pour effet l’interdiction de conduire tout véhicule nécessitant un permis. Le seul moyen de récupérer son permis de conduire sera de passer avant la fin du délai de suspension un examen médical et un test psychotechnique. Les raisons pour lesquelles un permis de conduire peut être annulé, invalidé ou suspendu sont entre autres :

  • la conduite après consommation de stupéfiant
  • la conduite sous influence de l’alcool
  • le refus de se soumettre aux différentes vérifications
  • des atteintes involontaires sur une personne
  • un homicide involontaire
  • un refus de restitution du permis après une annulation ou une suspension.

En cas d’invalidation, de suspension ou d’annulation de son permis, il est possible de se faire aider dans les démarches par des professionnels comme l’ aaaep . Centre national de tests psychotechniques, l’AAAEP est agréé par l’État français. La structure aide dans les démarches de récupération du permis de conduire.

Permis de conduire annulé ou suspendu : la récupération

Une fois la sentence de suspension ou d’annulation de permis de conduire prononcée, un contrôle médical et un examen psychotechnique sont les démarches à faire. Ainsi, on s’inscrit à nouveau à l’examen du permis de conduire. Selon la durée d’interdiction et l’ancienneté du permis de conduire, le permis sera repassé en partie ou dans toute sa totalité. Le test psychotechnique  se passe avant l’examen médical. Il s’agit d’une épreuve qui permet de vérifier l’attention, les réflexes et la coordination du candidat. Sa  durée est d’une quarantaine de minutes.

L’examen médical obligatoire pour suspension du permis de conduire passe par des analyses de sang et d’urine. À base du test psychotechnique et des résultats d’analyse, le médecin établit son diagnostic. Il donne par la suite un avis favorable ou non à l’intéressé. Très rares sont les cas d’avis défavorables après cet examen médical. Pour un permis de conduire annulé par les forces de l’ordre et suspendu par le préfet, seul ce dernier (le préfet) peut autoriser la récupération du permis.

Dans d’autres cas, le retour devant le juge peut aboutir à la récupération de son permis de conduire si toutes les conditions sont réunies. En cas d’annulation ou d’invalidation du permis de conduire, il est inévitable de repasser l’examen de conduite et son Code. La dernière étape dans certains cas est de faire la demande d’un nouveau permis de conduire sur le site internet de l’ANTS (Agence nationale des titres sécurisés).