L’hiver : la pire période pour les véhicules thermiques !

L’hiver est très certainement la pire période pour les véhicules et pour cause : le froid et l’humidité sont omniprésents. Quoi de pire pour un véhicule que de dormir plusieurs jours dehors par grand froid ? Lorsque la batterie prend de l’âge, il n’est pas rare de la retrouver déchargée ! Et qu’en est-il de rouler sur des routes humides et verglacées ? Les mécanismes de votre véhicule sont mis à rude épreuve ! Voici à travers cet article quelques pistes pour vous éviter des pannes ô combien prévisibles !

Pensez à une batterie de secours ou à un chargeur de batterie

Chaque année, vous êtes des milliers à vous retrouver bloqués chez vous ou au travail, après une dure journée de labeur, à cause d’une voiture qui ne veut plus démarrer. Bien souvent, il n’y a rien de grave : la batterie s’est tout simplement déchargée. Le froid facilite d’ailleurs la décharge des batteries. En général, on trouve une âme charitable au travail et deux pinces suffisent pour faire redémarrer la voiture. En roulant, la batterie se recharge légèrement mais sera à remplacer dans les meilleurs délais.

Pour éviter que cela ne vous arrive, pourquoi ne pas embarquer avec vous, si vous avez l’espace nécessaire, une batterie de rechange ou un chargeur de batterie portatif ? Et si vous roulez avec une camionnette, pensez à toujours prendre avec vous une batterie de démarrage de camion.

Préparez votre voiture pour l’hiver

Outre la batterie, d’autres organes de votre voiture peuvent être touchés par la rudesse de l’hiver.

En premier lieu, pensez à passer un peu d’huile sur les joints de vos portières. Comme vous l’avez sans doute remarqué, les joints gèlent en plein hiver et progressivement se décollent, ce qui réduit leur pouvoir isolant. L’huile sur les joints, même si elle n’est pas des plus glamours, évitera que le givre ne fasse son effet.

En outre, pensez à vérifier le niveau de votre liquide de refroidissement. En plus de refroidir le moteur pendant vos longues routes, il évite au moteur de geler. Si celui-ci se situe en dessous de son niveau minimum, le moteur risque d’être endommagé.

Enfin, pensez aux pneus d’hiver. La grande différence avec les pneus d’été est qu’ils permettent d’évacuer davantage d’eau. De plus, les petits crampons dont ils sont dotés permettent d’avoir une bien meilleure adhérence à la route.