Pastille Crit’Air : Que faut-il savoir à son sujet ?

Avez-vous déjà entendu parler du certificat Qualité de l’air ? Savez-vous à quoi ça sert et quelles sont les modalités à suivre pour l’obtenir ?
C’est ce que vous allez découvrir dans cet article.

1. Le Certificat Qualité de l’air … Un bon réflexe pour penser écologie et environnement !

La protection de l’environnement est le sujet de préoccupation majeure de tous les pays du monde, et en France surtout, il ne cesse de prendre une ampleur extrêmement importante.
Le nombre d’automobiles, ne cessant de s’accroître d’année en année, les risques et atteintes à l’environnement deviennent de plus en plus pesants sur les gouvernements et aussi sur les individus. En effet, la France compte plus de 39 millions de véhicules qui circulent un peu partout sur le territoire, un chiffre en continuelle ascension qui alarme sans doute les spécialistes et les associations de protection de l’environnement.
Il faut souligner que les gaz dégagés de nos moyens de transport et en particulier les voitures sont particulièrement nocifs et dangereux pour notre santé, mais aussi pour l’atmosphère dans laquelle nous vivons. Les gaz d’échappement des véhicules tel que dioxyde de carbone, oxydes d’azote ou encore particules fines sont excessivement polluants pour la nature et pour l’air que nous respirons. Malgré la préservation des espaces verts, et leur étendue importante, limiter le dégagement de ces gaz toxiques devient absolument nécessaire !

Mais comment ? À travers la pastille crit’air !

2. Pollution … mais quelle solution ?

L’une des solutions nouvellement proposées est le « Certificat qualité de l’air » ou la « pastille Crit’air » qui, concrètement, est un petit autocollant rond se rapportant à une catégorie de véhicules afin de caractériser leurs émissions de gaz polluants atmosphériques.
La vignette Crit’air existe en six couleurs et six numéros pour définir le niveau de pollution du véhicule en question. Le certificat délimite donc six classes de véhicules passant du moins au plus polluant. Il se base aussi sur les normes « EURO » qui fixent la limite tolérée des gaz polluants pour les voitures neuves.
Ce certificat est devenu obligatoire pour circuler et stationner dans les secteurs à circulation réduite ou limitée convenues par les communautés dans les villes concernées ou en cas de circulation différenciée lors de pics de pollutions. Par ailleurs, L’apposition d’un Crit’air est absolument obligatoire même pour les véhicules qui font l’exception pour les restrictions des zones à circulation restreinte ou à celles de la circulation différenciée.

3. Crit’air… pour quel prix ?

Le prix de cette vignette est fixé à 3,11 euros auquel s’ajoute le frais d’acheminement qui est de 2,62 euros. Ce prix sert seulement à couvrir les dépenses de conception, développement ou encore envoi du certificat ainsi que le service de suivi des demandes de vignettes, il vous sera bien entendu indiqué lors de la réception de votre commande.
Par contre, vous pouvez risquer une amende si vous circulez sans respecter les restrictions imposées dans les zones à circulation limitée ou en cas de circulation différenciée. Mais aussi et surtout si vous conduisez ou stationnez dans les zones à circulation restreinte ou différenciée via un véhicule qui n’est pas muni d’une vignette « Crit’air ».
Les sanctions fluctuent entre des contraventions de 3e classe pour les véhicules légers (ce qui revient à 68 euros d’amende) et de 4e classe pour les poids lourds (135 euros d’amende).
Toutes ces informations et bien plus d’autres sont désormais disponibles sur la page officielle du ministère de la transition écologique et solidaire www.certificat-air.gouv.fr.
Il suffit de consulter le service de délivrance des certificats qualité de l’air dédié spécialement à ce sujet.
Sur ce site web, vous trouverez toutes données nécessaires pour passer votre demande de vignette en toute sécurité et facilité, il suffirait d’effectuer les instructions mentionnées, et de suivre par la suite le statut de votre commande, via deux rubriques créées en ce sens qui sont « Foire aux questions » et « Suivre ma demande sur notre site internet ».
Afin de permettre aux utilisateurs d’accéder facilement à la classe environnementale de leur véhicule, un simulateur est mis à leur disposition sur la page susmentionnée dans la rubrique « simulation », il leur suffirait de taper les informations stipulées sur la carte grise notamment concernant le type du véhicule qu’ils possèdent ainsi que la source d’énergie qu’il utilise et sa norme EURO. Bien entendu, plusieurs options sont indiquées ainsi que des champs d’aide pour faciliter l’optimisation des données entrées dans le système permettant un calcul rigoureux de l’indice de pollution. Un service fiable, facile d’accès et d’application pour le bien de tous. Soyez donc Vigilants… Ayez le réflexe Crit’air !