Qu’en est il de la consommation du CBD pour les conducteurs ?

Le CBD : une substance forte mais autorisée en France.

Le CBD fait-il plus de mal que de bien ?

Le CBD est une fleur de cannabidiol. C’est une molécule issue de la recherche médicale sur les cannabinoïdes. La découverte du CBD a fait l’objet de quelques inquiétudes. Au début perçu comme un stupéfiant, ses bienfaits ont pris le dessus et sont connus de tous. Son utilisation également s’étend à de nombreux domaines. L’un des produits qui font la renommée du CBD est la tisane de chanvre faite à base des fleurs CBD. Nous reviendrons sur la question du cbd legal en france .

Composition du CBD : que retenir ?

Le terme CBD n’est rien d’autre qu’un diminutif du mot cannabidiol qui est un ingrédient clé du cannabis. Le cannabis contient, en effet, plusieurs substances connues sous le nom de « cannabinoïdes » dont les plus importantes sont le THC et le CBD. Le CBD et le THC sont donc des constituants actifs du cannabis et présentent son goût et son odeur. Le THC est une substance psychoactive responsable des effets psychologiques et secondaires du cannabis. Il modifie l’état de son consommateur et lui procure une sensation de bien-être, d’euphorie, de relaxation et diminue le stress chez lui. C’est la plus puissante de tous les cannabinoïdes présents dans la plante de chanvre. Le CBD, quant à lui, est une substance qui présente plusieurs propriétés médicales et qui fait beaucoup de bien à l’organisme humain. Depuis sa découverte, le CBD a déjà surpris plus d’une fois les médecins chercheurs et il fait encore objet des discussions actuelles entre les professionnels. Selon certaines études, le CBD aurait des effets relaxants très efficaces contre la nausée, l’anxiété, les inflammations et aussi le stress. D’autres études disent aussi qu’il est utilisé de façon traditionnelle à des fins apaisantes lorsque la molécule apparaît comme biologiquement neutre. Le CBD serait également au centre de nombreuses recherches pour le traitement des cancers, de l’épilepsie et aussi de la schizophrénie.

Le CBD, de par ses propriétés médicales, transforme la vie des malades, des sportifs et de beaucoup d’autres. Il est commercialisé sous plusieurs formes dont la forme liquide. On le retrouve souvent en liquide pour cigarette électronique, en tisane, en complément alimentaire, sous forme d’herbe et ou encore de résine, etc. Certains utilisateurs de chanvre ont parfois tendance à prendre le CBD comme une alternative aux produits comprenant du tétrahydrocannabidol (THC). Le CBD ayant des effets largement supérieurs à ceux du THC, ces fumeurs seront donc obligés de consommer d’importantes doses de CBD pour obtenir l’effet du THC. Le CBD dont la consommation détend et réduit le stress, ne comble pas pour autant les attentes des fumeurs qui essayent de le prendre en lieu et place du THC. Au contraire, il possède des vertus susceptibles de réduire l’envie et le besoin de fumer des consommateurs de cannabis.

Que prévoit la loi française à propos du CBD ?

Contrairement à ce qu’on peut penser, l’utilisation du CBD est autorisée par la loi française dans une certaine mesure. À cet effet, la législation française sur le chanvre est l’une des législations les plus contrôlées de l’Europe. Selon les textes de droit français, toutes les transactions en rapport avec le cannabis telles que la production, la détention et l’emploi, sont interdites en France. Par conséquent, tous les produits contenant une extraction de CBD de la plante de chanvre ou de cannabis sont interdits, sous réserve de certaines conditions. Une dérogation au principe de la prohibition existe, envie de permettre l’utilisation du cannabis à des fins industrielles et commerciales (industries automobile et textile, la papeterie, le bâtiment, l’oisellerie, la pêche, l’alimentation générale, cosmétique,etc.).

Ainsi, certains types de cannabis, dépourvus d’effet psychotrope, peuvent être commercialisés et industrialisés. Trois conditions doivent cependant être respectées : les variétés de cannabis autorisées sont inscrites dans une liste et doivent respecter l’emploi des fleurs ou de tout produit obtenus à partir de celles-ci (utiliser uniquement les graines et fibres). La plante chanvre doit avoir une concentration en THC inférieure à 0,02 %. Pour les conducteurs, il est déconseillé de vapoter du CBD avant de conduire à cause de l’attention que la conduite nécessite. Vous en savez plus sur le CBD maintenant chers amis !