Rappel des règles de sécurité routière

La sécurité routière, ou encore la prévention routière, désigne l’ensemble des règles et mesures mises en place pour assurer la sécurité de tous les usagers de la route. Elle participe donc à réduire le nombre de blessés et/ou de morts sur les routes. Cependant, au constat général, même si le nombre des blessés de circulation a sensiblement baissé selon la tendance de ces dernières années, le nombre de morts, quant à lui, ne diminue pas pour autant. Il urge donc de rappeler, particulièrement aux automobilistes, ces précieuses règles qui peuvent sauver des vies.

À savoir !

Quand on parle des règles de sécurité routière concernant les automobilistes, on parle des précautions que doivent prendre avant et pendant la circulation, les personnes qui sont autorisées à conduire des automobiles. Il est donc important de rappeler, de prime abord, que les personnes autorisées à conduire une voiture en France, a priori, sont les personnes âgées de 18 ans.

Cependant, les lois autour se font de plus en plus flexibles. Elles permettent par exemple à un jeune de 15 ans de conduire une voiture motorisée, mais seulement en cas de conduite accompagnée.

Par ailleurs, il est aussi possible de passer toutes les épreuves de l’examen de permis de conduire déjà 17 ans, sous condition de conduite. Pour les plus jeunes, il est désormais possible dès l’âge de 14 ans, de conduire les quadricycles légers à moteur, dits, voitures sans permis, à condition d’avoir reçu une formation validée par l’ASR.

Après avoir passé la règle de l’autorisation à conduire, à quelles règles de sécurité routière faudra-t-il souscrire pour son bien et pour celui de tous les autres usagers : piétons, cyclistes, automobilistes, etc. ?

Les instructions à suivre

Les règles à respecter en matière de sécurité routière sont catégorisables en plusieurs types (règles sur l’équipement, l’état de l’automobile, l’état du conducteur, précautions pendant le trajet, etc.). Cependant, sans catégorisation particulière, en matière de sécurité routière, veillez :

  • au bon état de votre véhicule avant de vous engager sur la route, surtout dans le cas où vous devez faire un long trajet. Inspectez particulièrement la pneumatique de votre véhicule (l’état de vos pneus, et de la roue de secours), l’état de votre turbocompresseur, la fonctionnalité de la batterie, les niveaux d’huile, le bon fonctionnement du frein, etc.)
  • à la présence d’un équipement d’urgence dans votre véhicule, obligatoirement constitué d’un gilet de sécurité fluorescent et d’un triangle de présignalisation : le respect de cette disposition de la sécurité routière est obligatoire pour tous les conducteurs depuis 2018
  • au port de la ceinture de sécurité par tous les passagers de la voiture, surtout par les enfants
  • au bon choix de votre itinéraire avant de vous engager sur la route, en faisant recours à un assistant d’aide à la conduite par exemple, particulièrement quand vous devez faire un long trajet
  • à respecter soigneusement la signalisation routière : celle-ci assure le partage harmonieux de la route par tous ses usagers
  • au bon état des signaux de sa voiture (phares, feux, balais d’essuie-glace, etc.) pour pouvoir indiquer clairement tous les changements de direction
  • au bon chargement du véhicule, en particulier dans le cas des longs trajets (en veillant à mettre les bagages les plus lourds au fond du coffre, par exemple)
  • à ne pas stationner sur les aménagements cyclables…

Les interdits à ne jamais enfreindre

En matière de sécurité routière, il existe des interdits à ne jamais outrepasser. Il s’agit particulièrement de :

  • l’usage du téléphone : il est interdit pendant la conduite proprement dite, à condition de vouloir consulter le GPS, ou de posséder un kit mains libres
  • la conduite en état de somnolence : ne pas conduire dans ce cas ou faire souvent des pauses
  • la conduite en état d’ivresse : à propos, chaque conducteur doit avoir un éthylotest pour s’autocontrôler avant de prendre la route
  • du respect des limitations de vitesse.