Un rachat d’un camping-car idéal

Amateur de camping, vous rêvez depuis toujours d’avoir le véhicule idéal pour vos aventures : votre camping-car ! Néanmoins, faites attention, racheter un camping-car est une décision qui se prévoit très longtemps à l’avance. Avant de concrétiser un achat, posez-vous les bonnes questions et adoptez les bonnes démarches.

Quel genre de camping-car est fait pour vous ?

Naturellement, il va de soi qu’il vous faut définir vos besoins en matière de véhicule. Ayez à l’avance une idée de son utilisation : pour la famille ou en couple, pour l’été ou les sorties en ski l’hiver, des longs ou courts séjours, avec beaucoup ou peu de bagages. Voici quelques éléments qui vous donnent des pistes concernant les équipements nécessaires pour votre camping-car : nombre de lits, disposition de la cuisine, taille de la soute et du porte-bagages, autonomie énergétique, système de chauffage et bien d’autres équipements. Après avoir fini cette liste, vous pouvez dès lors trouver le camping-car de vos rêves au lieu de vous précipiter sur la première occasion qui se présente à vous.

De combien disposez-vous et comment payer le camping-car ?

Il est tout aussi important de définir le budget alloué à l’achat et en même temps prévoir le mode de paiement. En premier lieu, il est avisé d’avoir toujours un peu de marge car l’achat d’un véhicule entraîne souvent des petits frais imprévus (l’assurance, la carte grise, des petites réparations). Songez, en ce qui concerne le paiement, à passer par un intermédiaire choisi avec soin, dans l’idéal spécialisé dans le domaine des véhicules, voire du camping-car. Cela servira de traçabilité de l’achat et rassurera en même temps le vendeur et l’acheteur. Dans le cas d’un paiement par crédit, il suffit de bien étudier la clause et de vérifier les garanties et les prises en charge qui y figurent.

Quels concessionnaires ?

Particuliers ou professionnels ? Telle est la question. On voit souvent les annonces des particuliers dans journaux ou sur Internet qui proposent des offres intéressantes avec une panoplie de camping-cars d’occasion. Dans ces cas-là, il est important de rencontrer le propriétaire et de connaître les antécédents du véhicule. Le problème se trouve tout simplement dans la garantie, qui reste une qualité absente pour le rachat avec un particulier.

A contrario, les professionnels proposent des offres alléchantes de garantie et sécurité en cas de pépin. En outre, ils proposent des variétés de service comme le montage d’accessoire ou le service après-vente. Au niveau de la qualité donc, il y plus de sécurité et notons que les véhicules vendus chez un concessionnaire sont révisés et contrôlés. Donc soyez prêt à y mettre le prix ! Le rachat de camping-car n’est plus quelque chose de rare et des services de professionnels opèrent en la matière.

Contrôlez le véhicule

Vous avez trouvé le bon, mais ne savez pas s’il est fonctionnel en bon néophyte que vous êtes. Il y a tout de même des signes qui ne trompent pas. Scrutez les pare-feu et les phares ; vérifiez qu’ils ne sont pas brisés. Vérifiez que le pare-brise n’a pas de fissure. Regardez sous le capot et vérifiez s’il n’y pas de fuite ou si vous n’entendez pas des sifflements. Examinez les pneus : sont-ils usés ? A plus de cinq ans, les gommes d’un pneu ne sont plus utilisables. Enfin, montez à l’intérieur du camping-car et vérifiez que tous les équipements marchent comme il se doit (climatisation, plomberie, électricité…).

Réglez les aspects administratifs

A partir de là, si rien ne vous a déplu, entamez les démarches administratives. Pour la vente avec un particulier, il est important de vérifier la carte grise. Elle doit comporter le nom de votre vendeur, conforme à sa carte d’identité. Les cas de vente intermédiaires pour un parent proche sont très fréquents, mais ce sont souvent des arnaques alors ne vous laissez pas embarquer là-dedans. Un certificat de non-gage doit être demandé parallèlement, au cas où la voiture serait hypothéquée par la banque ou servirait de gage. Ce certificat est la garantie est une garantie importante. Le vendeur doit notamment fournir une assurance de minimum une journée. Avec un professionnel, tous ces papiers sont réglés d’office. Pensez-y !

Contrôle technique et sanitaire

Il s’agit de faire un contrôle technique et un contrôle sanitaire, vu qu’un camping-car est aussi une habitation. Le vendeur doit fournir un contrôle technique valide de six mois à l’acheteur. Pour le particulier, il suffit juste d’avoir un contrôle technique à jour. Le document assure et renseigne sur la mécanique et l’entretien du véhicule. Le cas échéant, un rapport de contre-visite est tout autant valable, cela signifie juste que les réparations indispensables ont été effectuées pour remettre à neuf le véhicule.

Étant aussi une habitation, le camping-car doit avoir un contrôle sanitaire, notamment un test d’étanchéité annuel pris en charge par le vendeur. Il faut donc solliciter les rapports de ce test et regarder s’ils ont été réalisés par un professionnel. Le test consiste à juger si le camping-car est habitable ou nécessite de la réfection.